Forum de Détente

Toute l'équipe du forum d’espace détente
Vous souhaite la bienvenue.
Si c’est votre première visite, cliquez sur
S’enregistrer

Vous êtes déjà inscrit, cliquez sur
Connexion

Pour nous contacter,
cliquez en bas de cette page sur
Contact

Les administrateurs
Frane et denibaud



Forum de Détente
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerchatboxConnexion

Partagez | 
 

 Cuisine, art de la table

Aller en bas 
AuteurMessage
Frane
Fondateur
Fondateur
avatar


MessageSujet: Cuisine, art de la table   Dim 10 Mai - 22:28

se tenir a table


XV ET XVIeme siecle


Influence italienne : apparition de la fourchette à deux dents, usage de l’assiette individuelle (faïence de FAENZA), le calice est remplacé par des verres en cristal de MURANO ð Raffinement des manières de tables. On se sert de ses doigts une fois les mets dans sa propre assiette, le lavage des mains est systématique.

XVIIeme

Sophistication du service, hiérarchisation de la table : selon leur rang social, les hôtes n’ont pas accès à tous les plats de la table

XVIIIeme

On atteint un raffinement considérable du service, c’est l’apogée du service à la française.

La table constitue réellement le reflet de la société.

Le décor est primordial ð on parle alors d’esthétisme culinaire (symétrie).

Présence de serviteurs.

XVIIIeme

Le mangeur devient spectateur : guéridon, flambages…

le maître d’hôtel va cultiver le client en parlant des produits.

Le service à la russe mets en scène des valeurs d’égalité.

Accord mets et vins respectes.

XXeme

Cohabitation des trois différents services :

à la française

à la russe

à l’anglaise

C’est au tour du cuisinier d’occuper le premier plan!!!!!

Like a Star @ heaven interessant cette evolution




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Apprends à écrire tes blessures dans le sable
et à graver tes joies dans la pierre
...Frane, je suis contente de te lire...
Revenir en haut Aller en bas
Frane
Fondateur
Fondateur
avatar


MessageSujet: Re: Cuisine, art de la table   Dim 10 Mai - 22:30

Puisque nous y sommes, à table.



Dresser la table



Au Moyen Age, les repas
dans les châteaux rassemblaient l'ensemble de la famille, soit un
nombre très important de convives. Posséder des tables comme on les
connaît aujourd'hui aurait donc été une perte de place pour le reste du
temps. C'est pourquoi les "tables" n'étaient que des planches posées
sur des tréteaux. Mettre la table
signifiait alors que l'on déplaçait la planche et les supports à
l'endroit où l'on désirait se restaurer. D'ailleurs, la "table" telle
que nous la connaissons aujourd'hui ne portait pas le même nom. Depuis,
le sens a évolué et l'expression signifie simplement que l'on prépare
les couverts et autres ustensiles avant de s'apprêter à manger.


Mettre le couvert

Autrefois, tous les convives d'une même tablée mangeaient dans un plat
unique. Les rois et les seigneurs furent les premiers à être servis
individuellement. Cependant, craignant qu'une personne malveillante ne
cherche à les empoisonner, l'ordre était donné de couvrir tous les
plats et boissons avant de les servir. On disait alors qu'il fallait
les présenter "à couvert". De ces "couvercles", le sens s'est étendu à
tous les ustensiles qui furent utilisés par la suite. Aujourd'hui, mettre le couvert signifie que l'on prépare la table
avec des assiettes, des verres, des couteaux et des fourchettes.

nous passons à table Wink




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Apprends à écrire tes blessures dans le sable
et à graver tes joies dans la pierre
...Frane, je suis contente de te lire...
Revenir en haut Aller en bas
 
Cuisine, art de la table
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Table et chaises Ikéa à vendre
» TENNIS DE TABLE A CLENAY
» difficulté avec Eliott à table ...
» menus noel en video du cours de cuisine de vendredi dernier
» La bonne cuisine de Pékin - ça vous intéresse ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Détente :: ART et CULTURE :: Culture et traditions :: Differentes cultures-
Sauter vers: